Quel lait choisir pour son enfant ?

De la naissance, jusqu’à 3 ans, le lait est essentiel dans la nutrition de l’enfant. Et si l’allaitement maternel est reconnu comme la meilleure façon de combler tous les besoins nutritionnels de bébé, certaines mamans ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter. Le lait infantile ou maternisé se révèle être une alternative saine au lait maternel. Mais quel lait faut-il donner à bébé ? Voici quelques pistes pour vous aider à bien choisir !

Le lait 1er âge

Encore appelé « lait pour nourrissons », le lait 1er âge est produit à partir de lait de vache transformé de façon à se rapprocher au maximum du lait maternel. Pour cela, il a une faible teneur en sel et est caractérisé par un taux plus bas de protéines et plus haut d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne. Il convient parfaitement à bébé de sa naissance jusqu’à ses 6 mois.

Pour une meilleure digestion du lait maternisé, il est recommandé de le chauffer à 37 °C. Pour ce faire, le chauffe-biberon est l’accessoire idéal à avoir dès l’arrivée de bébé (en savoir plus ici).

Les laits 2ème âge et 3ème âge

Le lait 2ème âge ou « lait de suite » correspond à l’alimentation des bébés ayant démarrés la diversification alimentaire, car il ne répond pas tout seul, à tous les besoins nutritionnels de l’enfant. Il doit être proposé à bébé à partir de 6 mois jusqu’à 1 an.

Quant’ au lait 3ème âge ou « lait de croissance », il est adapté aux bébés dont l’alimentation est déjà complètement diversifiée. Il peut donc être intégré aux environs de 1 an jusqu’à 3 ans. Il répond principalement aux besoins en fer et en acides gras essentiels de l’enfant.

Les laits spéciaux

Il s’agit notamment des laits :

  •         « spécial prématuré » : enrichis en protéines et en calcium pour assurer à bébé, une bonne prise de poids ;
  •         pour troubles fonctionnels : permettant d’améliorer les légers problèmes digestifs chez l’enfant (laits de satiété, anti-régurgitations, contre les coliques, contre la constipation, etc.) ;
  •         thérapeutiques : destinés à l’alimentation des bébés souffrant de pathologies comme l’allergie aux protéines du lait de vache, le reflux gastro-œsophagien (RGO), l’intolérance au lactose (préparations hypoallergéniques, hydrolysats de protéines de lait de vache, etc.).

Il existe aussi des accessoires pouvant aider à réduire les troubles digestifs chez les bébés (à retrouver sur le site web de la Folie du Bébé).

Les laits végétaux et animaux

Les boissons de soja, d’amande, de noisette, de châtaigne, d’avoine, de coco ou encore de riz, abusivement appelés « laits » ne sont pas adaptés aux besoins nutritionnels des enfants de moins d’1 an et peuvent donc entraîner des carences. Ils ne sont d’ailleurs pas conformes à la réglementation des laits maternisés.

Il en est de même pour les laits d’origine animale (chèvre, brebis, ânesse, jument). Cela vaut aussi pour le lait de vache brut. En effet, ces laits ne pas sont transformés afin d’être adaptés aux bébés, contrairement aux préparations infantiles, produits à base de lait de vache ou de chèvre.  

Share

Déposer un commentaire.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Share
Share