Dossier : Faut-il consommer des conserves de poissons

Conserve de Sardines © FIAC / Adocom / Ph. Asset

Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) nous recommande de consommer du poisson deux fois au minimum toutes les semaines. C’est souvent compliqué, nous n’avons pas toujours de poissonnier à proximité et cela a bien sûr un coût qui varie facilement en fonction du poisson et de la période concernée.

Tout le monde les connaît, en a probablement déjà consommé et encore plus probable, en a sûrement une dans le coin du placard. Il y a tout un tas d’avantages et aujourd’hui, nous nous penchons sur la question de savoir si celles-ci sont bonnes ou non pour la santé. Pour preuve, plus de 9 ménages sur 10 en ont acheté plus de 10 fois en moyenne au cours de l’année 2013 ; nous sommes quasiment sûr que vous en faites partie.

Nous retiendrons dans un premier temps les avantages “pratique” des conserves de poissons : Gain de temps / Longue conservation / Coûts maîtrisés (8.70 euros le kilo en moyenne) / Plaisir gustatif ; côté pratique, rien à redire quant aux avantages.

Par rapport au plaisir gustatif, il doit s’agir avant tout de l’un des premiers objectifs des conserveries. Celles-ci misent sur la fraîcheur du poisson mis en boîte. En France, on retrouve 16 sites de fabrication principalement implantés en Bretagne et Pays de la Loire.

Rentrons un peu plus en détails sur les aspects nutritionnels ; dans ces petites boîtes se trouvent des aliments riches en Oméga 3, vitamines, nutriments et protéines de qualité.

Oméga 3 d’origine naturelle : Les poissons gras comme la sardine et le maquereau en contiennent plus que les autres mais d’une manière générale l’ensemble des poissons en conserves en sont riches. Les Omega 3 sont bons pour la santé et contribuent à une fonction cardiaque normale, fonctionnement normal du cerveau et maintien d’une vision normale ; ce qui n’est pas le cas des Oméga 3 d’origine végétale.

Vitamines : Vitamine B ; B12 ; D ; B3 et phosphore.

Nutriments : La méthode de conservation permet de garder les nutriments à la sortie.

Protéines : Même quantité de protéines en boîte que dans la mer ; cela ne change pas pendant au moins 5 ans et l’ensemble est préservé lors de la fabrication.

Conclusion ? Aucun problème quant à la consommation ; continuez à vous faire plaisir avec les conserves de poissons. Néanmoins, quand vous en avez la possibilité, consommez du poisson frais ; cela ne sera que meilleur à cuisiner maison et en plus de ça, le pêcheur sera content 😉

Informations communiquées par la FIAC (Fédération des industries d’aliments conservés) et Adocom.

Share
Nuage de thèmes :

Déposer un commentaire.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Share
Share